- SOMMAIRE -

Investir en viager

Le viager est une variante de la vente immobilière. Ce sont principalement des personnes d’un certain âge ou à la retraite qui vendent en viager leur bien afin d’obtenir un complément de revenus tout en conservant le droit de rester vivre dans le bien immobilier mis en vente en viager. Le viager permet de devenir propriétaire ou investir pour ses enfants à moindre coût sans passer par un organisme financier. L'achat est constaté devant notaire avec promesse de vente. Le montant de la vente est aléatoire, puisque le prix est payé sous la forme d’une rente versée jusqu’au décès du vendeur.

Qui peut vendre en viager ?
Les personnes âgées propriétaires de leur résidence principale peuvent, en vendant leur bien, se constituer, jusqu’à la fin de leurs jours, un complément de revenus pour pallier une retraite insuffisante, tout en continuant à occuper leur logement jusqu’à leur décès. Le vendeur du bien en viager est nommé en droit : le « crédirentier » car il est le créditeur de la rente et l’acheteur est appelé le « débirentier » car il sera le débiteur de la rente.

Comment fonctionne le viager ?
L’achat en viager peut être payé de plusieurs façons : sous forme de bouquet et/ou de rente. La vente d’un bien en viager comporte un avantage fiscal important suivant l’âge. Il peut atteindre un abattement pouvant aller jusqu’à 70 % sur la part imposable. Le viager s’applique en général surtout à des ventes d’appartements, de maisons ou de terrains. C’est un notaire qui rédige le contrat de vente en viager. Dès la signature de l'acte de viager, l’appartement, la maison, ou le terrain devient la propriété de l'acheteur.

Les points forts en bref

  • Faible mise de départ par rapport à la valeur du bien ;
  • Abattement pratiqué sur la valeur du bien en fonction de l’âge du vendeur ;
  • Frais d’acte notarié calculés sur la valeur du bien après abattement ;
  • Pas de souci de locataire ni de revenus à déclarer ;
  • Pas de formalité, frais de constitution de dossier, justificatif de revenus comme pour un crédit immobilier bancaire ;
  • Possibilité de choisir un bien avec des versements adaptés à ses revenus ;
  • Réduction des frais et charges par rapport à un investissement locatif ;
  • Permettre à des personnes âgées de mieux profiter de leur retraite.